Voeux aux employés municipaux

En ce début d’année, nous vous adressons nos vœux pour l’année 2020. Quels vœux ? Un nouveau maire ? Evitons une polémique politicienne. De nouvelles pratiques, un nouveau cadre de travail sont indispensables.

Nous nous contenterons d’être factuel. Nous répondons aux remontées d’employés municipaux nous décrivant une réelle souffrance, confirmée par les bilans sociaux et des comptes-rendus du CHSCT. Nous vous souhaitons que l’exercice de vos fonctions s’améliore sur trois éléments.

  • Pouvoir vivre correctement votre statut de fonctionnaire garant de votre indépendance vis-à-vis du pouvoir politique et non pas signe d’asservissement : L’arrêt des pressions que vous subissez et des rappels à l’ordre constant sur votre devoir de réserve et de discrétion. Vous êtes des citoyens à part entière et l’on doit vous considérez comme tel.
  • Redéfinir le lien entre élus et employés municipaux pour travailler ensemble à l’amélioration du service public que vous ne subissiez pas tout les six ans l’autoritarisme d’un élu.
  • Fonctionner dans une collectivité garantissant éthique, transparence et efficacité.

Garantir votre indépendance

Votre devoir de loyauté comporte deux éléments : une obligation de discrétion qui implique que vous ne pouvez divulguer des informations confidentielles et un devoir de réserve quant à votre communication : il ne vous empêche en rien de proposer, donner votre opinion sur l’avenir de VOTRE ville. Nos échanges avec vous nous montrent à quel point l’avenir de Chalon sur Saône vous tient à cœur, à quel point vous êtes souvent heurtés, meurtris de ne pouvoir donner votre avis alors que vous avez accumulé dans votre domaine bien plus de compétences que beaucoup d’élus.

Proposition 1 : Mettre fin aux mises au placard

Environ 5 personnes sont aujourd’hui dans cette situation sur notre collectivité entraînant un coût pour la collectivité de l’ordre de 1 500 000 € et générant des situations de burn out pointées par le CHSCT.


Nous nous engageons à faire cesser ses pratiques humainement inadmissibles et générant une gabegie d’argent public.

Proposition 2 : Garantie de liberté d’expression (dans la limite du devoir de discrétion et de réserve) avec la mise en place d’un suivi avec les syndicats des conditions d’exercice des agents municipaux

Construire un lien respectueux entre élus et employés municipaux

Il serait hors de propos de parler de peur. Il nous semble toutefois important, à titre préventif, de travailler dans le cadre de notre programme sur les rapports entre les employés municipaux et les élus.   C’est un enjeu pour le bien-être au travail des employés municipaux mais c’est également un enjeu d’efficacité à deux titres :

Proposition 3 : Promouvoir l’intelligence collective : ne pas associer à la construction d’une solution un employé municipal qui a 20 ans d’expérience dans le domaine où il travaille est juste un gâchis d’intelligence.


L’instauration d’une relation respectueuse (n’amoindrissant en rien la capacité et la nécessité du pouvoir politique de rester maitre d’œuvre) est indispensable pour une mise en place efficace de l’action municipale.

Proposition 4 : Création d’une charte d’engagement des élus. Objectif :  éviter les interventions intempestives d’élus dans un domaine de compétences relevant des cadres de la collectivité avec la mise en place d’un travail planifié permettant une organisation sereine.

Pour une collectivité éthique, transparente et efficace.

Nous travaillerons également sur 2 points :

Les processus de recrutement qui peuvent dans certaines collectivités être plus guidés par des considérations politiques que par un souci d’efficacité de l’action publique avec la mise en place :

Proposition 5 : D’un comité de suivi des recrutements sur la collectivité et tous les organismes para municipaux suivi par le comité de consultation citoyen que nous allons créer et en charge d’évaluer, de contrôler si un recrutement correspond aux critères de compétences requis par le poste.

La formation des élus : Être élu ne confère pas par la divine onction d’un suffrage populaire, une quelconque compétence. L’actualité quel que soit le niveau où l’on se positionne nous prouve au jour le jour cette cruelle réalité. 

Proposition 6 : Construire en fonction des profils des élus des plans de formation personnalisés plus ambitieux. Doubler les budgets affectés à cet aspect. 

Proposition 7 : La bonne personne à la bonne place pour son bien être et pour une collectivité efficace en mettant en place une GPEC. (Gestion prévisionnelle des emplois et compétences). 

Faire de la politique autrement, c’est penser à ceux qui la mettront en œuvre. Nous attendons vos contributions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s